A nos lecteurs, par Jean-Marie Colombani

Publié le par RR

A nos lecteurs,

par Jean-Marie Colombani

LE MONDE | 13.05.06 | 12h40  •  Mis à jour le 13.05.06 | 12h40
Dossiers, fiches pays, annales du bac. Toutes les chances de réussir la rentrée !
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
 
Le pouvoir a décidé d'ouvrir une information contre X... pour violation du secret de l'instruction. Dans l'affaire Clearstream, Le Monde avance pas à pas, vérification après vérification, pour tenter de contribuer à faire la lumière sur cette ténébreuse machination. Nos lectrices et nos lecteurs doivent savoir que leur journal est particulièrement visé par cette offensive judiciaire décrétée au sommet. Nous avons en effet de solides raisons de penser que, dans l'esprit du premier ministre, Le Monde et les deux magistrats chargés de l'enquête se seraient ligués pour le détruire ; et qu'il faudrait donc les freiner voire les contraindre.

Cette attitude n'est guère surprenante, dès lors que nous sommes au seuil d'une semaine où de nouvelles auditions pourraient donner à l'affaire une dimension judiciaire plus forte. Elle vient confirmer les doutes que nous avions émis dès la crise des banlieues sur le mode de gouvernement de Dominique de Villepin. Multiplier les contre-feux, cibler magistrats et journalistes, serait, aux yeux du pouvoir, une réponse appropriée.

Ne soyez donc pas surpris, dans les jours qui viennent, si nous devons subir des perquisitions ou d'autres faits de justice manifestement déclenchés, à la demande de ce pouvoir, pour nous intimider. Dans une affaire d'Etat, comme l'est devenue Clearstream, invoquer le secret de l'instruction revient à réserver l'accès aux informations aux seules personnalités du pouvoir concernées, et à en priver les citoyens. En outre, la réforme du code pénal était censée ne pas astreindre les journalistes au respect de ce secret.

Notre intention est de persévérer : contribuer à la manifestation de la vérité est la meilleure façon de défendre nos libertés, qui sont aussi les vôtres.

Jean-Marie Colombani

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-771295,0.html

Déclaration universelle des droits de l'homme.
Article 19 : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.
Adoptée par l´Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 217 A (III) du 10 décembre 1948

 

Voltaire

" Soutenons la liberté de la presse, c’est la base de toutes les autres libertés, c’est par là qu’on s’éclaire mutuellement. Chaque citoyen peut parler par écrit à la nation, et chaque lecteur examine à loisir, et sans passion, ce que ce compatriote lui dit par la voie de la presse. Nos cercles peuvent quelquefois être tumultueux : ce n’est que dans le recueillement du cabinet qu’on peut bien juger. C’est par là que la nation anglaise est devenue une nation véritablement libre. Elle ne le serait pas si elle n’était pas éclairée ; et elle ne serait point éclairée, si chaque citoyen n’avait pas chez elle le droit d’imprimer ce qu’il veut." 

Voltaire

"Je ne suis pas d'accord avec vous mais je me battrai pour que vous puissiez continuer à vous exprimer".

...............................

sur ce sujet une analyse qui vaut le détour:

extrait:

"Machiavel et l'affaire Clearstream
par
Jean-Philippe Miginiac - Strategic-Road.com Analysis 10/05/06


La bulle médiatique et judiciaire qui s’est emparée de l’affaire dîte " Clearstream " n’en finit plus de rebondir, de règlements de comptes en coups tordus, pour être instrumentalisée au profit de victimes ou d’opposants jouant des rôles de vierges effarouchées. Ainsi en est-il de l’amère réalité politique française !

Sous l’écume de la désinformation et de la manipulation il faut cependant isoler quelques faits précis qui pourraient permettre un autre regard sur la genèse de l’affaire et sur quelques déclarations de ses personnages principaux."...

la suite est à lire sur Strategic-Road.com

Publié dans Drakkar Bleu Noir

Commenter cet article

citoyen 14/05/2006 09:58

Oh combien le Drakkar est bien éclairé de rappeler ces principes fondamentaux dans cette période tumultueuse où chacun va essayer de se défendre au mieux et parfois au pire

A Wneir 14/05/2006 01:12

Notre vision de l'affaire :Clearstream la bataille finale