Parlement et pandémie de grippe aviaire

Publié le par RR

 
Parlement et pandémie de grippe aviaire
Assemblée Nationale 22 septembre 2005
 
 
Après l’excellent rapport d’étude parlementaire sur le risque épidémique, la représentation nationale reste mobilisée. Elle souhaite l’ouverture d’une commission d’enquête comme moyen d’assurer une source d’information. ( dommage que cette démarche ne soit pas trans-partis politiques).
-
Exposé des motifs.
-
« Devant ce risque, l'Organisation Mondiale de la Santé demande à chaque pays de se préparer au mieux pour affronter cette éventualité.
Selon les projections faites à ce sujet, la France pourrait être en effet confrontée à un choc sanitaire majeur aux conséquences économiques et sociales considérables. Il est ainsi projeté plus d'un million d'hospitalisations supplémentaires, plus de 10 millions de Français malades qui devraient être traités chez eux, la fermeture des écoles, la restriction des déplacements...
-
Si les autorités françaises ont mis en place un « plan de lutte contre une "pandémie grippale" », dont une dernière version a été diffusée en mai 2005, marquant ainsi leur préoccupation et leur vigilance, si un délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire a été nommé par décret du 1er septembre 2005, il appartient à la représentation nationale d'exercer toutes ses prérogatives sur une question aussi stratégique que l'éventuelle survenue d'une telle pandémie grippale.
-
Même dans un domaine où la connaissance scientifique est encore mouvante et où nous devons réfléchir en termes de probabilités, la volonté d'être informé est légitime. La plus grande transparence est le meilleur moyen de lutter contre une quelconque psychose et de préparer la conduite à tenir par nos concitoyens. Il est donc utile d'analyser l'état de préparation des instruments de veille sanitaire et de notre système de santé dans une pareille crise.
-
De même, il est nécessaire de savoir si toutes les mesures de protection utiles sont prises et sur quelles bases, de savoir aussi quel serait le délai de réponse des pouvoirs publics en cas de pandémie grippale.
-
Plus largement, il est nécessaire de voir comment sont organisés au niveau international la coopération entre les Etats et entre les organisations de santé, ainsi que le rôle de la France. Le passage d'une endémie à une pandémie dans un monde où la rapidité des échanges fait chaque jour des progrès considérables pose de très nombreuses questions sur lesquelles le Parlement doit exercer son pouvoir de contrôle »
 
Source:

Publié dans Santé

Commenter cet article

Le Drakkar Bleu Noir 07/10/2005 09:40

Bonjour à vous

Trouvé sur le Blog d'un " Citoyen comme les autres " cet article intitulé :

" Grippe aviaire : L'Assemblée nationale a créé une mission d'information sur la grippe aviaire."

Le blog du CITOYEN est en accès direct en cliquant sur " site web " ci-dessous.

peregrina touque 23/09/2005 15:01

Même dans un domaine où la connaissance scientifique est encore mouvante et où nous devons réfléchir en termes de probabilités, la volonté d'être informé est légitime. La plus grande transparence est le meilleur moyen de lutter contre une quelconque psychose et de préparer la conduite à tenir par nos concitoyens.
Voilà qui, au niveau du discours, me satisfait, maintenant il faudrait agir!
Merci encore pour toutes ces infos. Cordialement.

Ryback 23/09/2005 14:51

Bravo pour cet article. Je vous cite sur mon site avec un renvoi sur votre blog.
Amicalement.