Au fait qui d’ordinaire parle de gestion comptable de la santé ?

Publié le par RR

Au fait qui d’ordinaire parle de gestion comptable de la santé ?
 
 
Pourquoi  utilise-t-on un moyen technique pour redéfinir des implantations d’hôpitaux ?
 
Et quel moyen technique, excusez du peu, la Chirurgie.
 
Il est donc avéré que nos politiciens sont incapables d’ouvrir un débat, de trouver des positions de consensus bref  de faire comprendre à leurs électeurs qu’il n’y a pas que les emplois de proximité,  qu'il est nécessaire de redéfinir les implantation d'hôpitaux dans le cadre d'un plan avec affectations de moyens nouveaux aux  plateaux techniques.
 
Par un moyen détourné, et les medias suivent -à croire que les os pour les chiens-chiens sont bons -, ils insinuent  qu’il vaut mieux faire des kilomètres pour être bien soignés que d’aller à l’hôpital du coin de la rue, du bout de la ville au fin fond du canton.
 
Et voilà le tour est joué, l’électeur est redevenu consommateur.
 
Des kilomètres il connaît, il sait que  pour remplir son caddie il faut faire  20 kilomètres parfois plus… renseignez-vous sur ce que l’on appelle les zone de chalandise…!
 
Il sait aussi parce que matraqué par la publicité depuis longtemps, que s’il se rend à l’épicerie du coin ce sera moins bien, …  sympa pour les épiceries.
 
Triste époque !
source PDF de 8 pages Rapport du CNC

Publié dans Santé

Commenter cet article

ryback 15/09/2005 19:10

C'est vrai que de plus en plus il faut rouler pour faire ses courses ou dans votre exemple, un séjour à l'hopital, il n'est pas rare de faire 25 à 30 kilomètres. C'est dommage. Les employés délocalisés quittent la ville pour se rapprocher du centre hospitalier, donc le village ou la ville perd ses habitants, ensuite les épiciers, boulangers et les autres quittent à leur tour le village car le manque à gagner devient évident..... Ainsi va la vie, c'est dommage.......