2050 C'est bien tôt et pourtant...

Publié le par RR

Un article dont la lecture est chaudement recommandée à tous les Y'A QU'A - FAUT QU'ON - voire Vrais CONS -  aujourd'hui QUADRAS QUINQUAS qui, probablement en 2050, auront rejoint la poussière et les cendres et qui pensent - mais oui pensent -que la solution est dans les barbelés autour d'un territoire qui en son temps accueillit les LUMIERES...

2050 : l'explosion de l'Afrique



"La population mondiale va augmenter d'environ 50 % d'ici 50 ans et 99 % de cette croissance concernera les pays en développement. L'Afrique va multiplier sa population par deux ou trois.

«Jamais les différences démographiques entre les pays n’ont été aussi marquées. » C’est en ces termes que le démographe américain Carl Haub présentait à Washington les nouvelles données de la population mondiale publiées le 17 août dernier par le Population Reference Bureau (PRB), l’un des instituts faisant autorité en matière de démographie mondiale.

L’on pourrait prolonger les propos de Carl Haub dans le futur : l’humanité s’oriente indubitablement vers un grand écart démographique. La démographie est en effet un lourd paquebot qui trace imperturbablement sa route, incapable de soudaines bifurcations en raison de sa colossale inertie. C’est pourquoi, même s’il peut à la marge réserver quelques surprises, l’avenir démographique est en grande partie déjà écrit.

Il est ainsi acquis que la population, en un demi-siècle, va augmenter d’environ 50%, passant de 6 milliards en 2000 (6,6 milliards en 2006) à plus ou moins 9 milliards en 2050. Il est aussi acquis que cette croissance sera concentrée dans certaines parties du globe. "...

La suite de cet article sur le site du journal LaCroix

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2280314

l'archive de cet article en PDF sur le Drakkar Bleu Noir

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/12/23/21/2050-l--explosion-de-l--afrique.pdf

Merci à Catherine pour le signalement sur cette information RR

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article