Santé des enfants et l'environnement en Amérique du Nord

Publié le par RR

La Santé des enfants et l'environnement en Amérique du Nord
.
AVERTISSEMENT
Le présent rapport a été établi par le Secrétariat de la CCE en coordination avec le Groupe directeur chargé de l’élaboration d’indicateurs concernant la santé des enfants et l’environnement en Amérique du Nord, lequel est composé de fonctionnaires des gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ainsi que de représentants de la CCE, du Groupe de travail des professionnels de la santé de la Commission mixte internationale (GTPS–CMI), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Ce rapport nord-américain est fondé principalement sur l’information contenue dans chacun des trois « rapports nationaux » préparés par le Canada, le Mexique et les États-Unis (disponibles à http://www.cec.org/enfants).
Les opinions exprimées dans la présente publication ne ref lètent pas nécessairement les vues des gouvernements du Canada, du Mexique ou des États-Unis, du Secrétariat de la CCE, de la CMI, de l’OMS ou de l’OPS, en partie parce qu’elle est une compilation de données fournies séparément par les trois pays.
.
Commission de coopération environnementale
393, rue St-Jacques Ouest, Bureau 200
Montréal (Québec) Canada H2Y 1N9
t (514) 350-4300 f (514) 350-4314
(514) 350-4300 (514) 350-4314
info@cec.org / www.cec.org
.
 
En guise de présentation, extrait de l'avant-propos:
"...
Le présent rapport marque le début d’une importante nouvelle orientation pour l’Amérique du Nord. Il est le fruit de nombreux mois de travaux accomplis par des gens dévoués de toutes les régions du continent et du monde entier, représentant les gouvernements du Canada, du Mexique et des États- Unis ainsi que les institutions partenaires du projet: la Commission de coopération environnementale, la Commission mixte internationale, l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation panaméricaine de la santé.
.
Il a bénéficié des connaissances spécialisées d’un comité trilatéral d’experts et des suggestions des membres du public qui ont donné leur avis sur son contenu. Il est aussi le reflet des efforts des innombrables citoyens qui ont travaillé sans relâche, ces dernières décennies, à promouvoir la protection de l’environnement et de la santé des enfants. Fort de ce soutien et de ce dynamisme, le rapport est une réaffirmation de l’importance que les Nord-Américains accordent à la santé et au bien-être de leurs enfants. Il est aussi une reconnaissance de la précieuse utilité de l’information pour guider la prise de décisions et le choix des priorités.
.
Dans le rapport, les indicateurs examinés sont regroupés en trois grandes catégories: l’asthme et les maladies respiratoires, le plomb et les autres substances toxiques, dont les pesticides, et les maladies hydriques.
.
Ces trois thèmes reflètent les priorités fixées par les trois pays nord-américains dans le Programme de coopération sur la santé des enfants et l’environnement en Amérique du Nord, adopté par le Conseil de la Commission de coopération environnementale en juin 2002. La publication du présent rapport était l’une des mesures concrètes prévues dans ce programme, ce qui montre à nouveau l’importance que les trois pays accordent aux indicateurs comme outils servant à la prise de décisions éclairées et à la sensibilisation du public.
.
Il faut néanmoins reconnaître que le présent rapport n’est qu’un premier pas.
Ses lecteurs constateront sans peine qu’il reste beaucoup de travail à faire. Parmi les treize indicateurs décrits dans les pages qui suivent, un seul (concernant l’asthme chez les enfants) a donné lieu à la présentation de données complètes par les trois pays. Pour tous les autres, des renseignements utiles sont fournis, mais il subsiste des lacunes importantes dans les données et des problèmes de comparabilité que nous devrons résoudre avant de disposer d’un ensemble robuste d’indicateurs. De surcroît, il y a de nombreuses autres facettes des effets de l’environnement sur la santé des enfants qui ne sont pas traitées dans le rapport, mais qui n’en sont pas moins dignes d’attention. La portée du rapport se limitait aux domaines dans lesquels des données étaient déjà disponibles.
.
Il est clairement souhaitable que nous mettions au point un ensemble d’indicateurs plus complet, pouvant s’appuyer sur des données plus étoffées et plus concluantes (par exemple, des données de bio surveillance). Tout au long du rapport, nous faisons des recommandations sur les moyens d’améliorer l’ensemble d’indicateurs et la comparabilité des données à l’échelon trilatéral. Cette amélioration nécessitera des efforts concertés de la part des trois gouvernements, de même qu’une interaction continue par l’intermédiaire de forums tels que la Commission de coopération environnementale.
.
Au nom de tous les partenaires de cette initiative sur les indicateurs — les trois pays nord-américains et nos quatre institutions respectives — nous espérons que vous jugerez le présent rapport utile et que vous vous joindrez à nous dans notre poursuite commune de l’objectif de la préservation d’un environnement salubre et durable pour nos enfants et pour les générations à venir.
..."
 PDF du rapport 5.4Mo 150 pages

Publié dans Santé

Commenter cet article

ryback 07/02/2006 18:41

Je pense que les états concernés effectueront peut être des changements dans leurs façons d'être à condition que cela ne pénalise pas leur économie, comme à l'image des accords de kyoto.