Les entreprises doivent se préparer à une pandémie de grippe

Publié le par RR

Les entreprises doivent se préparer
à l'éventualité d'une pandémie de grippe
.
Les recommandations d'associations professionnelles et d'organismes publics des États-Unis
.
Par Kathryn McConnell
Rédactrice du « Washington File »
.
Washington - Des associations professionnelles et des organismes publics des États-Unis encouragent les entreprises à élaborer des plans pour le cas où le monde connaîtrait une pandémie de grippe susceptible de causer d'immenses pertes économiques dues à l'absence des travailleurs, à l'interruption des circuits d'approvisionnement et de distribution et à la quarantaine de lieux de travail.
.
Une pandémie de grippe pourrait coûter aux États-Unis des milliards de dollars sous forme de diminution de la productivité et d'accroissement des dépenses médicales, indique une fiche diffusée par le département de la santé de la Virginie.
.
En vue d'aider les milieux d'affaires à se préparer à l'éventualité d'une pandémie, le gouvernement Bush a dévoilé, en novembre 2005, sa stratégie nationale pour le cas d'une pandémie de grippe. Cette stratégie souligne l'importance du rôle que le secteur privé doit jouer pour se préparer à cette éventualité. De tels préparatifs pourraient permettre aux entreprises de poursuivre leurs activités essentielles pendant une période de temps prolongée et de prévenir des troubles graves dans les villes.
.
Les ministres de la santé, de la sécurité intérieure et du commerce ont également écrit aux chefs d'entreprise une lettre dans laquelle ils soulignent l'importance de ces préparatifs. « Les sociétés qui fournissent des services essentiels tels que l'électricité et les télécommunications, disent-ils, ont aussi une obligation particulière de se préparer à poursuivre leur activité en cas de crise et doivent mettre sur pied des plans à cet effet. Comme pour toute autre catastrophe, il est essentiel d'avoir prévu un plan d'urgence. »
.
Au moins deux grandes réunions doivent avoir lieu prochainement aux États-Unis, l'une au Minnesota en février et l'autre en Floride en mars. Elles devraient aider certaines branches d'activité à se préparer à l'éventualité d'une catastrophe.
.
Face au risque de la propagation rapide d'une maladie mortelle dans le monde entier, il est essentiel, selon diverses sources des secteurs public et privé, que les entreprises se préparent à limiter leurs pertes et à assurer la distribution de produits et de services essentiels tels que les produits alimentaires, les médicaments, les soins médicaux, les transports, les télécommunications, l'eau, l'électricité.
.
Les estimations relatives aux pertes économiques, à la perturbation des services publics et à l'absentéisme sur le lieu de travail causés par la propagation d'une souche très pathogène du virus de la grippe varient, mais leurs auteurs indiquent tous que les conséquences pourraient être très graves.
.
L'organisme d'information en ligne du secteur bancaire, « BankerOnline », conseille aux entreprises de se préparer à diverses formes de catastrophe, qu'elle soit naturelle ou qu'elle soit due à la technologie ou à l'homme. Il fait remarquer que les clients continueront d'avoir besoin de nombreux services pendant une catastrophe.
.
Les plans pour l'éventualité d'une catastrophe doivent tenir compte du fait que l'entreprise risque de ne recevoir aucune aide extérieure pendant des jours, voire des semaines. Une bonne préparation exige que l'on prévoit :
.
- la mise sur pied d'une équipe chargée d'assurer la continuité de la direction de l'entreprise de manière à gérer efficacement le personnel, les installations, les avoirs financiers et les archives,
.
- la récupération d'exemplaires en papier de documents importants tels que contrats, licences et états financiers,
.
- l'information du personnel de tout changement de lieux de travail, de numéros de téléphone, de personnes à contacter, de tâches et de fonctions,
.
- l'information des clients de tout changement de locaux, de numéros de téléphone et de membres du personnel à contacter,
.
- la récupération de dossiers électroniques ayant trait au personnel, aux stocks et à la comptabilité.
.
En outre, le Centre d'épidémiologie des États-Unis (« Centers for Disease Control and Prevention » ou CDC) recommande que les entreprises équipent tous leurs locaux de fournitures suffisantes et efficaces pour empêcher la propagation de la grippe.
.
Il dit que les entreprises doivent anticiper la peur, l'anxiété et le colportage de rumeurs parmi les travailleurs en proie à une catastrophe et prévoir de communiquer avec le personnel si une pandémie de grippe commence à se propager dans leur région. Les communications doivent être adaptées à tous les salariés et présentées dans un langage qu'ils comprennent.
.
Selon la stratégie du gouvernement Bush, du fait que la grippe ne se heurte à aucun obstacle géographique ou politique, il est essentiel que les pouvoirs publics et le secteur privé œuvrent de concert et avec des partenaires étrangers pour échanger rapidement des renseignements sur les voyageurs qui risquent d'être porteurs d'une souche pandémique de la grippe ou d'y avoir été exposés, ainsi que pour accroître le dépistage chez les animaux susceptibles d'avoir la grippe.
.
La coopération internationale entre le secteur public et le secteur privé est aussi nécessaire pour mettre en place des mécanismes de surveillance destinés à contrôler le transport de produits pouvant être contaminés à destination ou en provenance de régions contaminées.
.
Bien que la grippe aviaire semble à l'heure actuelle être la menace la plus probable, les entreprises devraient se préparer, selon « BankerOnline », à d'autres catastrophes inattendues telles que la propagation massive d'une autre maladie au niveau local, régional ou national, le déversement accidentel de déchets toxiques ou une défaillance technologique."
.
Date de rédaction: 03 février 2006 Mise à jour: 03 février 2006
.
Source de ce document
 

Publié dans Economie

Commenter cet article

ryback 07/02/2006 16:51

Bonjour drakkar.
Cette démarche est vraiment intéressante par l'anticipation à une éventuelle pandémie. Il est préférable d'avoir un minimum de préparation pour pouvoir rester organiser un minimum, dans le cas contraire, il presque certain que le bazard sera de mise.....
Y'a t il ce type de préparation dans les sociétés françaises ?