La grippe aviaire :Préfets les deux priorités du Gouvernement

Publié le par RR

La grippe aviaire
 
Dominique de Villepin a précisé les deux priorités du Gouvernement :
 
-  Prévenir la propagation de l’épizootie en Europe
.
"Dès la fin du mois d’août, nous avons mis en œuvre plusieurs mesures, en liaison avec nos partenaires européens : surveillance des oiseaux migrateurs, dépistage des volailles domestiques, promotion de pratiques d’élevage évitant tout risque de contact avec les oiseaux sauvages, confinement dans les zones à risques, et renforcement des contrôles de l’introduction sur le territoire d’oiseaux et de produits dont l’importation est interdite", a rappelé le Premier ministre.
.
-  Préparer la France à une éventuelle pandémie
.
Le Chef du Gouvernement a affirmé le suivi de l’action de la France et a demandé aux préfets leur appui : "Vous devrez localement vérifier si notre stratégie de réaction est adaptée et si vous êtes en mesure de la mettre en œuvre dans vos départements dans de bonnes conditions".
"Nous devons y associer les acteurs locaux et les entreprises, tout en renforçant notre coordination avec nos partenaires européens (...).A ma demande, un exercice régional global aura lieu à Lyon, le 24 février. Un exercice national sera organisé le 15 mars", a ajouté le Premier ministre.
.
Pour relayer l’effort du Gouvernement, Dominique de Villepin a confié aux préfets trois missions :
.
-  "Veiller à l’application immédiate de toutes les mesures qui relèvent de votre autorité, qu’il s’agisse du confinement des volailles, de l’encadrement de certaines pratiques de chasse ou de la surveillance des transports transfrontaliers d’animaux".
-  Organiser la préparation des acteurs locaux aux différentes phases d’évolution possibles d’une grippe d’origine aviaire.
.
-  Informer les Français : "Avec les média locaux et en lien avec le Service d’information du gouvernement et le Délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire, vous définirez une stratégie de communication", a conclu le Premier ministre.
 .
23-01-2006 19:12

Publié dans Santé

Commenter cet article

ryback 24/01/2006 18:43

Si je puis dire, c'est que maintenant les préfets vont vraiment être responsable de la mise en place d'une structure départementale concernant tous les points relatifs à la grippe aviaire. Chaque département à des spécificités qui lui sont propres, donc à voir. Leur rôle sera mis également à l'épreuve lors des opérations grandeurs reelles en février et le 15 mars 2006 (plan national).
C'est la première fois que notre pays met en place une telle structure mis à part contre le problème de la vache folle mais cela à plus petite échelle.