Grippe aviaire : Bertrand appelle les Français à la "responsabilité"

Publié le par RR

Grippe aviaire :

 Bertrand appelle les Français à la "responsabilité"

PARIS (AFP) - Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a appelé jeudi au Sénat les Français à "l'esprit de responsabilité" face à un risque de pandémie de grippe aviaire qui pourrait, en l'absence de préparation, faire jusqu'à 212.000 morts sur le territoire national.

"En l'absence d'intervention et de préparation" en cas d'épidémie, l'Institut de veille sanitaire estime que "le nombre de malades pourrait s'élever en France de 9 à 21 millions et le nombre de décès de 91.000 à 212.000", a averti M. Bertrand, en répondant aux sénateurs lors d'un débat sur l'état de préparation de la France.
Commentant les achats massifs d'anti-viraux et de vaccins contre la grippe classique, le ministre a rappelé que "le vaccin contre la grippe saisonnière n'est pas le vaccin contre la grippe aviaire".
 
"Des mesures de protection individuelle n'ont pas lieu d'être. J'en appelle à l'esprit de responsabilité. Il ne sert à rien aujourd'hui de chercher à se faire prescrire du Tamiflu", a-t-il lancé.

"En cas de pandémie, l'Etat fera distribuer gratuitement le Tamiflu", a-t-il ajouté.

Soulignant que le plan de mobilisation de la France "devra sans cesse être réactualisé", le ministre de la Santé a annoncé une augmentation des réserves en médicaments et moyens de protection individuelle.
 
Neuf millions d'unités de Relenza vont être achetées, s'ajoutant aux 24 millions de traitements Tamiflu. Le stock de Tamiflu, qui atteindra 14 millions à la fin de l'année, sera accru de 10 millions supplémentaires en 2006-2007.
 
Livré en vrac, le Tamiflu sera transformé en gélules par la pharmacie centrale des armées. Le Relenza et le Tamiflu sont les deux anti-viraux actuellement utilisables contre la grippe aviaire.
 
M. Bertrand a informé les sénateurs que la France allait réserver 22 millions de vaccins supplémentaires contre le virus pandémique, portant les 40 millions déjà réservés à 62 millions, afin d'"assurer la vaccination de toute la population". Ce vaccin n'existe pas encore mais pourrait être fabriqué dans un délai de six à neuf mois.
 
La France va aussi lancer la production de masques de protection, dans un premier atelier en janvier, puis dans trois autres courant 2006. Au moins 140 millions de masques seront produits en 2006 et 400 millions annuels en 2007. Les réserves de masques seront augmentées de 50 millions à 200 millions, d'ici début 2006.
 
Un plan de communication est engagé pour préparer l'opinion à la possibilité d'une pandémie et le plan de préparation français contre la pandémie va se caler très prochainement sur les classifications de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a indiqué M. Bertrand.
 
Enfin il a annoncé qu'il se rendrait du 19 au 23 novembre au Vietnam et en Chine et qu'il participera à un exercice commun européen contre la grippe aviaire, les 23 et 24 novembre.
source YAHOO 10 nov 2005

Publié dans Santé

Commenter cet article

ryback 12/11/2005 08:45

Je cite: Enfin il a annoncé qu'il se rendrait du 19 au 23 novembre au Vietnam et en Chine et qu'il participera à un exercice commun européen contre la grippe aviaire, les 23 et 24 novembre.
******* Je pense que cette démonstration devra être vraiment spectaculaire. Un pays qui est plus qu'infecté qu'il ne le dit montre au monde comment il faut faire pour endiguer des foyers de grippe aviaire, pourquoi pas.